Miroirs aux alouettes !

Connaissez-vous les miroirs aux alouettes ? Ce sont des miroirs montés sur pied destinés à attirer et à piéger les alouettes. Ce qui brille attire, et nous nous laissons piéger par des apparences trompeuses : trucs faciles, panacées universelles, coups de baguette magique. En communication comme dans les autres domaines de notre vie, la prudence est de mise …

Il peut nous arriver d’être assoiffés d’informations et nous voulons savoir, tout savoir. Lire des livres, regarder des émissions, surfer vissés à l’écran, nous permet d’être sans doute un peu plus éclairés ou un peu plus noyés par le volume phénoménal d’informations. Ce qui semble facile à acquérir est aussi facile à perdre !  En soi, s’informer c’est bien, mais se gaver d’informations ne suffit pas. Il m’arrive très souvent d’accueillir des clients qui savent beaucoup de choses sur la communication, mais sont toujours considérés comme de piètres communicateurs.

Conscients des limites de l’accumulation d’informations, nous nous efforçons alors de faire preuve de jugeote, et nous essayons de privilégier la logique. Nous nous laissons fasciner par les discours intelligents, les réflexions poussées, les argumentaires parfaits, les principes élevés, les belles valeurs. En soi, voler dans les hautes sphères de la réflexion n’est pas nuisible, mais nous fait oublier de concrétiser tout cela. Combien de clients ont des idées brillantes sur la façon de mener leur projet, et si peu d’entre eux savent mobiliser leurs troupes par une bonne communication !

Le crâne rempli d’informations et de belles intentions, nous sommes impatients de sortir et de passer à l’action. Bravo, nous sortons de notre tête ! Nous nous mettons alors à faire des choses, beaucoup de choses, à faire craquer notre agenda. Nous risquons fort de tomber dans le rythme effréné des occupations qui s’enchaînent, qui nous permettent de constater et de dire « je suis occupé ! » sans savoir où cela va nous mener. Il existe des organisations championnes de l’occupation vide de sens et ce qu’en dit le personnel est très révélateur : « au début c’était amusant, maintenant c’est tannant! »

Le savoir ne suffit pas, la réflexion non plus et l’action peut être vaine. Allons bon, que nous reste-t-il dans ce cas ? En communication, comme dans tout autre domaine, ce sont les petits pas qui nous font faire les plus grands bonds ! Et oui ! Lorsque nous faisons un petit pas, nous limitons les grandes frayeurs et nous vivons la joie de progresser. Cette expérience positive nous aide à mieux gérer notre émotionnel. Elle nous permet de mieux comprendre et d’affiner notre réflexion. Peut-être même que nous allons chercher les informations et techniques nécessaires pour avancer. Et puis nous constatons que nous pouvons avoir une communication constructive et même de l’influence sur notre entourage personnel et professionnel. Nous commençons à appréhender notre potentiel et nous nous mettons sur la voie de la réalisation.

Voilà ce que vivent nos clients dans nos ateliers. Les petits exercices que nous leur proposons les étonnent, puis ils se mettent à aimer ça, à mieux vivre leurs communications, à mieux comprendre comment ils fonctionnent. Tout fiers, ils nous racontent leurs victoires de la semaine et s’embarquent enfin dans leurs projets si longtemps cantonnés à l’état de rêve ! Et lorsque l’atelier se déroule en équipe, les projets professionnels prennent un essor surprenant !

Sus aux miroirs aux alouettes ! Pour intégrer de bonnes habitudes de communication, de relations humaines, de leadership, pour donner vie à nos projets, rien de mieux qu’un véritable processus bien efficace et bien agréable !

 

 

Vidéos et textes de notre blogue
LeadershipCommunication